30 Casques EKOI GARA Proteam à gagner Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Qu’est-ce que le dirt VTT ?

Si vous débutez le vélo et que vous souhaitez en savoir plus sur les différentes disciplines du VTT, vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui, on vous propose de découvrir le dirt VTT.

Qu’est-ce que le dirt VTT ?

Le dirt VTT ou dirt jumping est une discipline spectaculaire largement inspirée du BMX. Elle consiste à faire des figures acrobatiques avec un VTT spécifique pour le dirt sur des bosses en terre ou en sable ou bien sur des structures artificielles (rampes, modules) comme celles des skate park. Le dirt peut également se pratiquer en ville (on appelle cela le street dirt) dans les modules de skate park.
En compétition, les dirters (nom donné aux pratiquants de la spécialité) sont évalués par un jury qui les notent en fonction des figures effectuées et selon cinq critères : la difficulté de la figure, la technique du dirter, la hauteur du saut, la fluidité dans l’exécution de la figure et le style.

Généralement, le dirt se pratique à la montagne, dans les stations de ski, dans les Bike park, sur les pistes de BMX, voire dans les bowl ou les skate park en ville. On retrouve plusieurs pistes aménagées en France.

Les principales figures du dirt

Le dirt consiste à faire une succession de figures. Il existe donc de nombreuses figures, qui peuvent parfois être combinées entre elles. La plupart des figures que l’on rencontre dans la pratique du dirt sont similaires à celles que l’on peut retrouver en BMX comme :

  • Bunny Up ;
  • Cross Up ;
  • X-Up ;
  • Bar spin ;
  • Bus ;
  • One-foot ;
  • No-foot ;
  • Candybar ;
  • Double Candybar ;
  • Nac-nac ;
  • One-hand ;
  • Condor ;
  • No-hand ;
  • Kick-Out (ou whip) ;
  • Can-can ;
  • No-foot Can-can ;
  • 180 ;
  • 360 ;
  • Tailwhip ;
  • Decade air ;
  • Cliffhanger ;
  • Superman ;
  • Superman Seat-Grab ;
  • Table top ;
  • Backflip ;
  • Front-flip ;
  • Nothing ;
  • No-hand suicide ;
  • Cashroll ;
  • Cork ;
  • Cork 720.

Quel équipement pour pratiquer le dirt ?

Pour pratiquer le dirt, il est nécessaire d’utiliser un vélo adapté : il s’agit en général d’un mélange entre un VTT et un BMX. Un vélo de dirt est un VTT semi-rigide plus petit qu’un VTT classique (généralement en 26 pouces) sans dérailleur (donc avec un pignon fixe) et avec un sloping bas afin que le pratiquant ne soit pas gêné par la selle lors de l’exécution des figures.

Les vélos de dirt n’étant pas conçus pour parcourir de longues distances, ils sont généralement lourds afin de garantir une plus grande solidité. En effet, le vélo se doit d’être renforcé afin d’encaisser les différents sauts, figures et réceptions imposés au vélo. De plus, le guidon est petit et plat afin de permettre au dirter de pouvoir le manipuler facilement lors des figures. Comme en BMX, le vélo ne dispose que d’un seul frein avec une gaine suffisamment longue pour pouvoir tourner le guidon lors de l’exécution de certaines figures.
Pour un cadre solide et confortable, il vous faudra opter pour un cadre en aluminium afin de pratiquer le dirt.
Selon la taille de roues que vous choisirez, votre vélo sera plus ou moins maniable : il s’agit généralement de roues de 20, 24 ou 26 pouces. Une roue plus petite sera plus maniable tandis qu’une roue plus grande sera plus stable. Une roue en 24 offre donc un bon compromis entre les deux.
Vous pourrez pratiquer le dirt avec un vélo rigide, mais il est néanmoins conseillé de choisir un vélo avec une fourche suspendue à l’avant qui vous aidera à amortir les réceptions des sauts et diminuera les vibrations, notamment dans les poignets et les avant-bras. Il est conseillé d’utiliser une fourche de 100mm ou 80mm : la première sera plus polyvalente, tandis que la seconde permettra de réaliser des figures plus complexes.
Au niveau du prix, il faut compter environ entre 500 et 2000€ pour un VTT de dirt selon les modèles et les matériaux utilisés.

Le risque de chute étant important dans la pratique du dirt avec des sauts qui peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur, il est nécessaire de revêtir un équipement de protection adéquat composé d’un casque (intégral ou bol comme en BMX), d’un masque pour protéger les yeux, d’une veste ou d’un gilet de protection spécifique qui recouvre tout le haut du corps (épaules, ventre et dos), de genouillères, de coudières ainsi que de protèges tibias.

Maintenant que vous êtes incollables sur le dirt VTT, que diriez-vous d’en faire de même avec les autres disciplines du VTT comme la descente, la descente marathon, l’enduro VTT, le VTT all mountain, le cross-country, le cross-country marathon, le freeride, la randonnée VTT, le four cross, le dual slalom, le street VTT, le VTT trial ou le slopestyle ?

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI