30 Casques EKOI GARA Proteam à gagner Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Tout savoir sur le VTT

Vous souhaitez commencer le vélo et vous hésitez entre les différentes disciplines existantes (cyclisme sur route, vtt, gravel, etc.). Pour vous aider dans votre choix, dans cet article on vous propose un focus afin de tout savoir sur le VTT.

Les différentes disciplines du VTT

On retrouve différentes disciplines en VTT. Ainsi, chacun doit pouvoir trouver celle qui lui correspond, en fonction de ses goûts mais aussi de son niveau d’activité physique.

Le cross-country (XC) est certainement l’une des disciplines du VTT les plus connues (elle est présente aux Jeux Olympiques depuis 1996) et les plus pratiquées dans le monde. Mais le cross-country se décline également en sous-catégories : le cross-country marathon et le cross-country eliminator.

La descente (DH) est une autre discipline reine du VTT. En son sein, elle comporte également une sous-catégorie : la descente marathon. Elle est à réserver aux amateurs de sensations fortes.

L’enduro est une discipline apparue dans les années 2000 qui a connu un très fort engouement : il s’agit en quelque sorte d’un mélange entre le cross-country et la descente, avec un goût particulier pour la seconde discipline.

Le freeride, en dehors de sa forme extrême qui consiste à dévaler des endroits dangereux, consiste à rouler libre, en s’affranchissant des règles.

Le all-mountain est une discipline proche du cross-country qui se pratique en montagne.

La randonnée VTT (ou trail) est accessible à tous, peu importe le niveau de pratique. Un seul objectif : profiter du grand air et se faire plaisir. Elle est probablement la discipline idéale pour les débutants.

Le trial, inspiré de la moto, consiste à franchir des obstacles en équilibre sur le vélo, sans poser le pied par terre.

Le street VTT se pratique en ville comme son nom l’indique. Elle consiste à utiliser le mobilier urbain en remplacement des obstacles naturels pour réaliser des sauts et des figures.

Parmi les autres disciplines existantes, on note également le four cross, le dual slalom, le dirt et le slopestyle.

Comment choisir son équipement de VTT ?

Avant de débuter, il faut savoir comment choisir son équipement de VTT. Cet équipement concerne à la fois le matériel, mais aussi les vêtements.

Pour commencer, afin de pratiquer le VTT, il vous faudra acheter un VTT avec un cadre à votre taille.
Selon la discipline que vous aurez choisi de pratiquer (cross-country, enduro, descente, etc.), le type de vélo ne sera pas le même car chaque discipline du VTT a des besoins différents (VTT semi-rigide, VTT tout suspendu, taille des roues, tige de selle télescopique, etc).
Selon votre niveau, votre pratique et vos besoins, vous pourrez également envisager un VTT à assistance électrique. D’une discipline à l’autre, et selon le niveau des équipements, le prix des vélos différera, pouvant aller de cinq cent euros environ pour les premiers prix à plus de dix mille euros pour les modèles haut de gamme.

Ensuite, il faudra choisir soigneusement vos équipements afin de rouler en toute sécurité, à commencer par le choix d’un casque qui devra, lui aussi, être adapté à la discipline du VTT que vous allez pratiquer, et qui est un élément essentiel et nécessaire dans la parfaite tenue d’un vététiste. Selon que vous pratiquiez le cross-country, l’enduro ou la descente par exemple, il pourra être classique, all mountain ou intégral.

Si vous avez fait le choix des pédales automatiques, il vous faudra également choisir des chaussures compatibles avec le type de cales (SPD ou MTB) choisies pour vos pédales.

Pour compléter votre tenue, vous choisirez ensuite un cuissard ou short de VTT qui vous offrira le confort nécessaire pour éviter les échauffements et douleurs dues aux heures passées sur la selle.
Un maillot de vélo vous permettra de glisser quelques effets personnels (clés, de quoi vous alimenter, etc.).

En VTT, le port d’une paire de gants est également indispensable afin de protéger vos mains en cas de chute, mais aussi des vibrations sur le guidon. Le choix d’une paire de gants courts (mitaines) ou longs se fera en fonction de la discipline pratiquée.

Le port d’une paire de lunettes de vélo sera également approprié afin de protéger vos yeux des diverses projections (boue, graviers, etc.) auxquelles vous serez confrontés, ainsi que des branchages.

Les bases du VTT

Une fois que vous aurez déterminé la discipline du VTT que vous souhaitez pratiquer et que vous aurez acheté le VTT qui correspond à vos besoins, il vous restera à apprendre les bases du VTT.

Après avoir vérifié que votre vélo était en bon état de fonctionnement et que votre casque était bien réglé, pour commencer, lorsque vous commencez le VTT, vous devez apprendre à bien vous tenir sur votre vélo et à regarder loin devant (ou à la sortie du virage) pour anticiper les obstacles. Essayez de rester souple pour ne pas vous crisper et souffrir inutilement à cause des vibrations.
Pour ne pas tomber, il faudra apprendre à travailler votre équilibre, que ce soit en position statique ou en roulant.
Il vous faudra ensuite apprendre à changer de rapports au bon moment, c’est-à-dire à changer les vitesses régulièrement en fonction du terrain et des obstacles rencontrés afin de ne pas devoir mettre pied à terre à la moindre montée. Il vous faudra également éviter de croiser votre chaîne sous peine de l’user prématurément.

Lorsque vous maîtriserez les bases du VTT, il existe également quelques bases à connaître pour le VTT en descente. Pour ne pas tomber, il existe notamment quelques petites astuces à retenir.
La première consiste à se mettre debout sur les pédales, que vous devez garder à l’horizontale – sans pédaler – et à répartir votre poids sur l’arrière du vélo en vous déplaçant sur l’arrière de la selle, bras presque tendus. Pour vous rassurer dans les descentes raides ou techniques, vous pourrez également baisser votre selle (certains modèles d’enduro par exemple sont équipés d’une selle télescopique).
Il faudra également apprendre à maîtriser votre freinage (que vous soyez équipés de freins à patins ou de freins à disque), en utilisant les deux freins (arrière et avant) afin de ne pas déraper ou passer par-dessus votre guidon.
Essayez de toujours analyser le terrain qui se profile devant vous afin de pouvoir anticiper vos trajectoires et vos freinages.
Enfin, restez toujours maître de votre vélo, c’est-à-dire ne vous laissez pas déborder par une vitesse excessive en descente si vous n’êtes pas à l’aise. Et si, vraiment, vous ne le sentez pas : n’ayez pas honte de poser le pied par terre pour franchir un passage technique.

Vous souhaitez apprendre le trial ? Quand on souhaite se lancer dans cette discipline, difficile de savoir par où commencer. La première chose à travailler est l’équilibre statique qui est vraiment primordial.
Ensuite, vous pourrez varier les exercices en vous entraînant notamment à pédaler lentement tout en freinant pour ne pas prendre de vitesse. Puis vous passerez au saut pour franchir de petits obstacles : franchissement par l’avant, saut latéral (des deux côtés), à rester en équilibre sur la roue arrière, en statique et en mouvement, etc.
Même si le trial se pratique avec un vélo spécialement adapté à la discipline, réaliser ces petits exercices avec votre VTT peuvent également vous être utile pour gagner en équilibre et vous apprendre à franchir de petits obstacles.

Maintenant que vous êtes incollables sur la discipline du VTT, que diriez-vous d’en faire de même avec le cyclisme sur route, le gravel et les autres disciplines du vélo ?

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI