Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Comment sécuriser son vélo ?

On dénombre de plus en plus d’adeptes du cyclisme en France… et de bicyclettes dérobées. Les vélos volés se comptent par dizaines de milliers chaque année ! Si la vigilance est de mise pour conserver votre précieux biclou, le vol n’est pourtant pas une fatalité. Quelques précautions simples, mais indispensables, permettront de déjouer les tentatives malhonnêtes. Découvrez comment sécuriser son vélo dans les règles de l’art en 8 étapes !

1. Faire marquer sa bicyclette en amont

Mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ? Alors, planifiez le marquage de votre vélo si ce n’est pas déjà fait.

Ce procédé consiste à apposer un numéro unique et permanent sur le cadre pour permettre l’identification du cycle et anticiper la restitution de votre deux-roues dérobé. En effet, il n’est pas rare que les services de police récupèrent des vélos revendus illicitement. Grâce à ce code standardisé, ces derniers pourront vous contacter afin de vous remettre votre monture adorée. Par ailleurs, le marquage produit souvent un effet dissuasif sur les personnes malintentionnées.

Direction l’un des 130 opérateurs Bicycode agrées pour faire graver votre vélo et le protéger contre le recel. Notez que ce dispositif est désormais obligatoire depuis 2021 pour les vélos neufs et d’occasion vendus par des professionnels.

2. Attacher son vélo à chaque arrêt

C’est la règle d’or, même pour les arrêts minute ! Si le vélo est un fabuleux moyen de transport, c’est également une cible privilégiée pour les voleurs… Une fois que vous avez le dos tourné, une poignée de secondes suffit à un malfaiteur pour faire main basse sur votre bien si ce dernier n’est pas cadenassé.

Ne jouez pas avec le feu : sécurisez toujours votre vélo, au moins avec un antivol de cadre pour les arrêts de courte durée.

3. Choisir un lieu de stationnement stratégique

Une pause-café, un dîner au restaurant, une visite de musée, les courses hebdomadaires… les raisons de stationner son engin ne manquent pas. Dans tous les cas, le lieu pour garer son vélo doit être sélectionné avec soin.

La meilleure solution est de l’installer quelque part où vous pourrez garder un œil dessus, si vous déjeunez en terrasse par exemple. Lorsque cela n’est pas possible, évitez les zones peu fréquentées et autres ruelles désertes. Privilégiez un endroit de passage où les comportements inhabituels éveilleront les soupçons. Attention toutefois : une stratégie parfois à double tranchant, car dans la foule, les individus suspects peuvent passer inaperçus… D’où l’importance de bien sécuriser son vélo.

4. Utiliser un antivol résistant

Il existe toute une gamme d’antivols plus ou moins efficaces pour lutter contre le vol. Oubliez les modèles premier prix qui se coupent facilement à la pince, tels que les antivols câbles. Bien qu’ils soient pratiques, légers et peu onéreux, ils présentent un faible degré de sécurité dans la sauvegarde de votre chère et tendre bicyclette.

Alors, quel cadenas choisir ? Les antivols en U ou pliants sont les rois de la protection. Solides et résistants, ils tiennent généralement à distance les malfaiteurs.

5. Arrimer le cadre à un point fixe

L’objectif est de lier votre cadre de vélo à un point fixe suffisamment solide pour résister à une tentative de vol. Observez le mobilier urbain : poteau, lampadaires, arceaux… vous devriez trouver le compagnon d’attache idéal.

6. Sécuriser son vélo avec plusieurs cadenas

Votre antivol principal doit être robuste et servir à immobiliser le cadre du vélo avec le point fixe. En principe, essayez de verrouiller à la fois le cadre et la roue avant.

Une fois le cadenas installé, n’hésitez pas à utiliser un ou deux autres antivols supplémentaires, même s’ils offrent un degré de protection moindre. Cette astuce représente un bon moyen de décourager les potentiels voleurs.

7. Retirer la batterie de son vélo à assistance électrique (VAE)

La batterie vaut son pesant d’or dans le prix d’un vélo à assistance électrique. Même si les VAE sont équipés d’un système de verrouillage, enlever la batterie d’un vélo électrique est vivement recommandé. Une précaution loin d’être superflue pour éviter le vol de ce précieux chargement… et de la monture !

8. Protéger ses accessoires de vélo

Une selle, une roue arrière, une sacoche… des accessoires vite subtilisés ! L’ultime étape consiste donc à sécuriser les périphériques du vélo. Vous pouvez les verrouiller avec un antivol annexe ou remplacer les attaches rapides. Ces dernières sont les mécanismes qui permettent de régler la hauteur de la tige de selle ou d’enlever rapidement les roues. Aussi pratiques à utiliser… qu’à voler !

Si vous craignez qu’on vous dérobe ces pièces, changez les attaches rapides pour des antivols de roues ou de selle nécessitant l’usage d’une clé spéciale.

Vous savez maintenant comment bien sécuriser votre vélo, que diriez-vous d’apprendre d’autres astuces pratiques ? Savez-vous comment fonctionne l’éclairage d’un vélo ? Comment réparer un vélo ? Comment connaître la taille d’une roue de vélo ? Comment monter un porte-vélo sur une voiture ? Comment accrocher une remorque de vélo ? Comment choisir un casque ? Comment éviter les courbatures après le vélo ? Comment remédier aux douleurs du séant ? Comment entretenir son linge de vélo ? Connaissez-vous les différents guides des tailles de vélo ?

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI