5 000 maillots à prix cassé | Jusqu'à -70%
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Comment bien choisir sa transmission de vélo ?

Après le cadre et les roues, le groupe de transmission est l’un des éléments clés lorsqu'on choisi un vélo de route. C’est la raison pour laquelle son choix porte à réflexion et n’est pas à prendre à la légère. Voici un petit guide afin de ne pas vous tromper dans son choix, en fonction de votre pratique et de vos objectifs.

De quoi se compose une transmission de vélo ?

La transmission sert à transformer la puissance transmise par votre pédalage à la roue pour mettre votre vélo en mouvement. Sur un vélo de route, elle est composée de plusieurs éléments. Petit tour d'horizon pour faciliter votre choix si vous souhaitez changer la transmission de votre vélo ou en acheter un nouveau.

Le pédalier

Le pédalier est équipé de plateaux. Selon votre pratique, il existe différentes sortes de pédalier : mono plateau, double plateau (double, compact ou mid-compact), triple plateau. Chaque plateau possède un certain nombre de dents, plus ou moins élevé en fonction de sa catégorie.
Aujourd’hui, le plus répandu sur les vélos neufs est le compact (avec 50 et 34 dents en général) qui reste assez polyvalent.

Les manivelles et les pédales

Les pédales sont le lien entre le pied du cycliste et la transmission. Les manivelles relient quant à elles les pédales au pédalier et existent en différentes longueurs.

Le dérailleur avant

Le dérailleur avant permet de déplacer la chaîne entre les plateaux. Il se commande depuis la poignée gauche du vélo.

Le dérailleur arrière

Le dérailleur arrière est composé de ressorts et de galets. Il permet de changer de vitesse et se commande depuis la poignée droite du vélo.

La cassette

La cassette se situe sur la roue arrière du vélo. Elle se compose de pignons, eux-mêmes composés d’un certain nombre de dents.

La chaîne

La chaîne permet de relier tous les éléments du système de transmission.

Les commandes de transmission

Les commandes de transmission sont des poignées situées sur le cintre du vélo, à gauche et à droite. Les câbles qui servent à les commander sont situés dans des gaines.

Mécanique ou électrique ?

Depuis plusieurs années, certaines marques proposent des groupes de transmission électrique, beaucoup plus onéreux que leurs équivalents mécaniques.

  • La transmission électrique permet de gagner en confort et en efficacité : en effet, cela permet de changer de vitesse plus rapidement et plus précisément. Mais, vu son surcoût, elle reste réservée aux gros budgets…et aux cyclistes en quête de performances.
  • La transmission mécanique reste une valeur sûre…et est surtout beaucoup plus accessible en termes de budget. De plus, elle nécessite moins d’entretien.

Quel nombre de vitesses ?

Auparavant, les cassettes les plus répandues comptaient 8, 9 ou 10 vitesses. Désormais, sur la plupart des vélos, on retrouve plutôt des cassettes avec 11 vitesses (Shimano) ou 12 vitesses (Campagnolo ou Sram).

Le choix de l’étagement de la cassette est propre à chaque cycliste selon sa pratique…mais dépend aussi de votre dérailleur (en effet, pour aller au-delà de 30 dents, il faudra généralement opter pour un dérailleur à chape longue).
L’étagement le plus couramment rencontré est le 11-28, mais cela peut monter jusqu’à 34 dents pour le cycliste débutant ou celui qui s’entraîne dans une région très montagneuse.

Les principales marques

En matière de groupe de transmission, les trois principales marques qui se partagent le marché sont Shimano (qui équipe la plupart des vélos vendus neufs), Campagnolo et Sram. Chaque marque se différencie notamment par ses avancées technologiques.

D’autres marques comme Rotor (dont la spécialité est le plateau ovalisé) ou FSA sont également en train de se faire une place sur le marché.

Incompatibilité entre les marques

Ce n’est pas innocent si la plupart des groupes de transmission sont vendus complet ou en kit comprenant les dérailleurs et les poignées de frein avec les vitesses car le mélange d’éléments de plusieurs marques est de plus en plus compliqué, voire impossible tant les modèles des principaux concurrents diffèrent au fil des années.

Même au sein d’une seule marque, il faudra penser à vérifier la compatibilité de chaque élément car il n’est pas acquis que deux éléments issus d’une gamme différente soit compatible entre eux.

Quelles différences entre bas de gamme et haut de gamme ?

Au plus vous monterez en gamme, au plus les matériaux utilisés seront nobles, ce qui entraînera une baisse du poids (qui peut aller jusqu’à un kilo et demi entre le bas de gamme et le très haut de gamme), une meilleure longévité, un confort et une précision améliorés…mais cela ne modifiera pas en profondeur le comportement de votre vélo.

Un groupe de gamme intermédiaire est souvent un bon compromis en termes de rapport qualité / prix car il faut savoir que le budget fait le grand écart entre 500 euros pour le moins cher et plus de 4000 euros pour le plus cher.

Dans la conception d’un vélo, et au même titre que le choix du cadre ou le choix d’une paire de roues, le choix d’un groupe de transmission n’est donc pas à négliger. A vous donc de trouver un compromis entre votre budget et vos attentes en matière de performance.

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI