5 000 maillots à prix cassé | Jusqu'à -70%
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Notre guide d’achat pour trouver vos chaussures de VTT

À chaque spécialité ses exigences en matière de matériel cycliste : il en est de même pour la chaussure de VTT. Est-il nécessaire d’investir dans un équipement spécial VTT ? All mountain, cross-country, enduro, descente… Quelle chaussure choisir pour quelle discipline ? Quelles sont les caractéristiques d’une chaussure VTT ? Ekoï vous propose un guide complet regroupant 7 critères d’achat scrutés à la loupe.

Faut-il porter des chaussures spécifiques en VTT ?

À moins d’utiliser votre VTT uniquement pour aller au travail, rangez tout de suite vos baskets, tennis et runnings au placard ! Rouler à vélo avec des chaussures dites normales est fortement déconseillé, car le VTT est une activité qui n’est pas sans danger. Tous les cyclistes sont concernés : les rois du guidon comme les pratiquants occasionnels, et même les débutants.

Eh oui, les chaussures de sport, ou pire encore, les souliers de ville, sont loin d’être adaptées à la pratique du vélo tout terrain. À cause de leur semelle lisse et plate, vos pieds peuvent déraper lors d’un coup de pédale trop prononcé, d’autant plus si vous roulez sous la pluie. La chaussure VTT permet ainsi de minimiser le risque d’accident grâce à une meilleure adhérence.

En plus d’apporter de la stabilité, l’utilisation d’une chaussure conçue spécifiquement pour le tout terrain s’accompagne d’avantages intéressants : elle facilite le pédalage, améliore le confort du vététiste et maximise les performances. Investir dans une paire de chaussures de VTT a tout d’une bonne idée !

Avant de nous pencher sur les critères d’achat, vous devez savoir qu’il n’existe pas une seule chaussure VTT, mais plusieurs. Pourquoi ? Avec les avancées technologiques offertes par les vélos, de nombreuses disciplines ont vu le jour ces dernières décennies. Qui dit discipline propre au VTT dit équipement spécialisé. Bien entendu, ceci vaut pour les chaussures de vélo.

Il convient de choisir une chaussure dont les caractéristiques vous permettront de pratiquer votre activité sportive préférée dans le plaisir et la sécurité : VTT de randonnée, all mountain, cross-country (XC), descente, enduro, freeride…

1. La compatibilité avec les pédales

Le premier critère de notre guide d’achat concerne la compatibilité des chaussures avec les pédales de votre vélo. Ces deux éléments forment en effet un couple indissociable.

Lorsque vous achetez des chaussures, vous devez veiller à pouvoir les utiliser avec vos pédales actuelles, sous peine de devoir vous procurer un nouveau jeu de pédales ou de retourner votre paire de chaussures. Si certains modèles sont universels, d’autres ne fonctionneront qu’avec un type de pédale précis.

En VTT, vous avez le choix entre trois catégories de pédales :

  • Les pédales plates : leur surface plane accueille le pied en toute simplicité. Il suffit de venir poser le pied dessus et de pousser pour avancer. Exit les grosses pédales lourdes montées sur les VTT d’entrée de gamme : ici, on parle de modèles légers et à picots pour retenir efficacement le pied.
  • Les pédales automatiques : une cale incrustée sous la semelle vient solidariser la chaussure VTT avec la pédale. Le vététiste doit d’abord clipser sa chaussure avant de commencer à pédaler. Les pédales auto permettent d’exercer des efforts de pression, mais aussi de traction pour augmenter la vitesse. En VTT, les cales présentent généralement une fixation 2 points, soit avec deux vis. Il existe également des modèles de chaussures mountain bike avec un perçage 4 points compatibles avec toutes les grandes marques de pédales (Shimano SPD, Time, Look, etc.).
  • Les pédales automatiques avec cage : les pédales sont dotées d’une plateforme qui entoure et protège le mécanisme tout en offrant une surface de pédalage plus importante.

En raison de l’absence de contraintes qu’elles apportent, les pédales plates conviennent aussi bien pour les débutants que pour les randonneurs et enduristes. Elles sont aussi idéales pour les pilotes souhaitant réaliser des figures librement et sans redouter la chute.

Les pédales à cage sont particulièrement prisées par les freeriders et les descendeurs. Ils bénéficient d’une stabilité optimale et peuvent déclipser leurs chaussures VTT au gré du parcours et de ses virages. Un compromis intéressant pour ceux qui hésitent entre pédales plates et automatiques.

Les pédales auto, quant à elles, sont portées par les compétiteurs de cross-country. Le gain de puissance offert par le combo pression/traction s’avère non négligeable dans cette discipline alliant vitesse, terrains techniques et effort physique.

2. La semelle extérieure

La semelle externe d’une chaussure VTT peut être fabriquée avec différents matériaux :

  • nylon ;
  • fibre de verre ;
  • polyamide ;
  • composite ;
  • carbone.

Le choix de la semelle externe va dépendre de votre profil vététiste, mais aussi de votre budget. Les semelles 100 % carbone sont des modèles onéreux, tandis que ceux en nylon sont les plus abordables.

Vous êtes un amateur de cross-country et adorez tester vos talents de pilotage en compétition ? Tournez-vous vers des semelles en carbone (ou composite carbone et inserts carbone). Extrêmement rigides, elles limitent au maximum la perte d’énergie et offrent un excellent transfert de puissance. De plus, ce matériau privilégie la légèreté, très recherchée en cross-country où chaque gramme compte. Une chaussure VTT XC avec une semelle en polyamide renforcée en fibres de verre sera également une bonne alliée pour viser la performance.

Vous utilisez votre vélo all mountain pour faire de la rando ? Le confort est votre priorité. Gardez à l’esprit que vous serez souvent contraint à poser le pied par terre, voire à marcher sur certaines portions trop techniques. Ainsi, choisissez des chaussures VTT de randonnée avec une semelle souple en caoutchouc (Vibram par exemple), dotée de crampons pour ne pas glisser.

Vous raffolez des sensations fortes en downhill et freeride ? Optez pour des semelles plates équipées de crampons pour avoir un bon grip sur la pédale et dévaler les pentes en restant bien stable.

La semelle intérieure de la chaussure, quant à elle, a aussi son importance. Elle doit être ergonomique pour vous apporter un maximum de confort. Vous trouverez sur le marché des semelles anatomiques qui suivent la morphologie naturelle du pied en épousant ses contours à la perfection. Pour encore plus de plaisir une fois en selle !

3. Le degré de protection du pied

Le troisième critère d’achat concerne l’enveloppe protectrice de la chaussure.

En VTT, vous êtes amené à évoluer sur des sentiers rocailleux et jonchés d’obstacles. Il n’est donc pas rare que les pieds soient percutés par des jets de pierres. Voilà pourquoi votre chaussure VTT doit impérativement offrir une résistance à toute épreuve.

Contrairement à une chaussure de vélo de route, les modèles tout terrain sont consolidés à plusieurs endroits :

  • l’avant de la chaussure est équipé d’un pare-pierre en cas d’impacts ;
  • le talon est renforcé pour le protéger des frictions et des coups ;
  • les parois latérales de la semelle sont fortifiées.

Cette particularité est commune à toutes les disciplines de VTT, avec des degrés de protection plus ou moins importants selon l’exposition aux chocs. Si les chaussures de cross-country sont basses pour plus de légèreté, les modèles enduro sont mi-hauts, voire hauts, pour préserver la malléole.

4. Le confort thermique

Une paire de chaussures de vélo se choisit également en fonction des conditions climatiques dans lesquelles vous prévoyez de rouler. Il faut savoir que les pieds jouent un rôle clé dans le processus de régulation corporelle, en été comme en hiver.

Durant la belle saison, l’objectif est de limiter la sensation de chaleur. Les chaussures de VTT été sont conçues dans des matières techniques à cet effet. Privilégiez un tissu respirant pour évacuer efficacement la transpiration et une membrane perforée pour une ventilation optimale. Certaines chaussures sont parfois équipées d’une doublure aux propriétés antibactériennes, antistatiques et cicatrisantes. Un vrai plus pour le bien-être de vos pieds !

Lorsque les températures rafraîchissent, le challenge est double : il faut maintenir ses membres au chaud tout en les laissant respirer. Si vous prévoyez de sortir en VTT en automne ou en hiver, nous vous conseillons donc d’acheter une paire dédiée pour isoler vos pieds du froid, comme les chaussures MTB Ekoï Winter Evo. Ce modèle étanche vous permettra, par ailleurs, de rouler sous la pluie en gardant les pieds bien au sec.

5. Le système de serrage

S’il paraît moins décisif que les précédents, ce critère d’achat mérite pourtant toute votre attention. Eh oui, un bon maintien du pied est essentiel en VTT, notamment pour les disciplines extrêmes ou pour améliorer l’efficacité du pédalage.

Sur le marché, on retrouve quatre modes de fermeture de la chaussure VTT :

  • le système de laçage : plébiscités par les enduristes et descendeurs, les traditionnels lacets offrent plus de confort au pilote, mais une moindre précision du serrage ;
  • les bandes velcro ou à scratch : très répandues dans le monde du cyclisme, ces brides permettent d’ajuster le maintien du pied. Les projections de boues, fréquentes en VTT, diminuent néanmoins leur efficacité.
  • les sangles micrométriques : souvent combinées avec une ou plusieurs bandes velcro, ces sangles permettent un réglage au millimètre, qui se fait cran par cran.
  • les boucles ou molettes micrométriques : un système de serrage haut de gamme très précis, rapide et facile, toutefois le plus cher de tous.

Notez que le type de fermeture peut mixer plusieurs serrages pour offrir plus de bénéfices à l’utilisateur.

6. La pointure de la chaussure VTT

Choisir une chaussure à sa taille est primordial.

Si vous optez pour un modèle trop petit, vos pieds seront comprimés et vos orteils recroquevillés et écrasés contre le bout de la chaussure. Résultat : ils risquent de finir engourdis à cause d’une mauvaise circulation sanguine et de vous faire souffrir pendant et après la sortie vélo.

À l’inverse, si vous achetez une paire trop grande, vous allez flotter dans vos chaussures. Vos pieds vont glisser d’avant en arrière à chaque coup de pédale et des ampoules peuvent se former à cause des frottements répétés.

La solution, vous la connaissez : choisir la bonne pointure ! Mais comment faire pour ne pas se tromper avant de commander ?

Si vous n’avez pas la possibilité d’essayer les chaussures en magasin, commencez d’abord par mesurer votre pied en suivant ces quelques étapes :

  • positionnez une feuille blanche au sol contre un mur ;
  • placez votre pied sur la feuille, le talon bien collé au mur ;
  • tracez un trait au niveau de votre orteil le plus long ;
  • mesurez à l’aide d’une règle la distance entre le bord de la feuille et le trait.

Ensuite, référez-vous au guide des tailles du fabricant. En général, les chaussures VTT femme sont disponibles du 37 au 41 et les chaussures VTT homme du 39 au 48. Il existe également des modèles adaptés aux petons des enfants.

Vous constatez que votre pied gauche ou droit est plus long ? C’est souvent le cas : conservez la mesure la plus grande. De la même façon, si vous tombez entre deux pointures, choisissez la taille du dessus.

7. L’esthétisme du modèle

Nous voilà arrivés au dernier critère de ce guide d’achat, et non des moindres : le look de votre chaussure VTT. Nous sommes bien d’accord : qu’elle soit esthétique ou non, votre chaussure ne vous fera pas mieux avancer, ni plus vite. Vous ne deviendrez pas un pilote aguerri parce que vous portez de belles chaussures de vélo. Toutefois, c’est un élément de style à part entière dans la tenue du cycliste. Si vous êtes sensible à cela, c’est l’opportunité de vous faire plaisir sur le design !

Bonne nouvelle, il y en a pour tous les goûts : designs sobres et élégants, modèles tendances et modernes, teintes sombres, vives ou fluo, finition brillante, aspect caméléon… Vous avez l’embarras du choix.

Il est même possible de personnaliser vos chaussures VTT à votre nom et en fonction de vos goûts !

Vous savez maintenant quelles chaussures choisir pour pratiquer le VTT. Si ce n’est pas déjà fait, il est temps d’acheter le reste de votre panoplie de cycliste, à savoir le casque de vélo, les vêtements de VTT et les accessoires !

Découvrez également nos guide d'achats pour vos gants et lunettes VTT.

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI