Préférences
Language :
Devise :
Paiement 100% sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Qu’est-ce qu’un VTT tout suspendu ?

Dans l’univers du cyclisme, les VTT tout suspendus gagnent du terrain ! Si elles se partagent le marché avec les vélos de VTT semi-rigides, ces montures sont de plus en plus plébiscitées. Avouons que leur suspension additionnelle arrière, l’amortisseur, est une formidable technologie qui apporte plus de confort et de précision dans le pilotage. Fonctionnement, cinématiques, atouts et inconvénients… Ekoï vous propose un focus sur le VTT tout suspendu !

Quelles sont les caractéristiques d’un cadre suspendu ?

Un VTT tout suspendu, c’est quoi ? Il faut savoir que les « fully » sont bien plus que de simples vélos avec deux roues, deux pédales et un guidon. Il s’agit de véritables bijoux de technologie dotés d’un double mécanisme d’amortissement, perfectionné au fil des décennies et des progrès réalisés en matière de matériel cycliste.

Un cadre suspendu se compose de deux éléments destinés à absorber les irrégularités du terrain sur lequel évolue le pilote :

  • la suspension avant, soit la fourche suspendue ;
  • la suspension arrière, communément appelée l’amortisseur VTT.

Pourquoi choisir un VTT tout suspendu ?

Si vous avez déjà roulé sur des terrains escarpés avec un VTT rigide, vos fesses, vos bras et vos mains doivent probablement s’en souvenir encore. Aujourd’hui, la majorité des VTT sont équipés d’une suspension avant pour éviter, à plus forte raison, de faire subir au corps de tels traumatismes. Il s’agit de VTT semi-rigides.

Le VTT tout suspendu propose d’aller plus loin dans la recherche de confort et offre une réponse aux exigences imposées par certaines disciplines du vélo tout terrain. Son utilisation est idéale sur les sentiers fortement accidentés : une telle machine avale tous les obstacles sans difficulté !

Ses avantages sont multiples :

  • Des sorties confortables et sereines : la suspension arrière maximise l’absorption des chocs, gommant ainsi les aspérités du sol. Vous pouvez rouler en toute sécurité sans craindre de vous faire mal au dos.
  • Des possibilités d’exploration infinies : le double système d’amortissement améliore la polyvalence du VTT pour permettre la découverte de nouveaux terrains de jeu jusque-là difficilement accessibles en VTT semi-rigide. De quoi assouvir sa soif d’aventure !
  • Une facilité de pilotage : l’amortisseur offre une motricité incroyable et une remarquable adhérence au sol en toutes circonstances.
  • Des performances démultipliées : le VTT suspendu sera votre meilleur compagnon de route sur les chemins techniques et cassants sur lesquels il excelle. Efficacité redoutable et sensations seront immanquablement au rendez-vous.

Quels inconvénients avec le VTT tout suspendu ?

S’il possède de nombreux atouts, le VTT tout suspendu n’est pas forcément l’alternative préférée des vététistes. Le développement de cet engin fait appel à une technologie de pointe qui coûte cher et se répercute sur le prix de vente. Ce tarif élevé constitue un premier obstacle pour les budgets serrés.

En outre, les éléments supplémentaires contenus dans le système d’amortissement alourdissent le VTT. Ce poids plus conséquent peut freiner les ardeurs de certains pilotes qui devront fournir plus d’effort dans les montées. Enfin, la suspension arrière nécessite un entretien rigoureux pouvant représenter une belle somme d’argent lorsqu’un changement de pièce s’impose (par exemple les roulements de roue).

Comment fonctionne un VTT tout suspendu ?

Maintenant que vous savez un peu mieux ce qu’est un VTT tout suspendu, attardons-nous plus en détail sur l’architecture de la suspension et sa mécanique.

Les suspensions consistent en un assemblage de deux composants :

  • Le ressort pneumatique (à air) ou hélicoïdal : il engrange l’énergie générée lors de la compression, puis la restitue en reprenant sa forme initiale. On parle d’effet ressort.
  • L’amortisseur hydraulique : son rôle est de contrôler l’enfoncement et le rebond du ressort grâce à la circulation d’huile de laminage à travers un piston.

Sur la suspension avant, on retrouve également le châssis qui conditionne la rigidité de la fourche. Cet organe comporte le pivot, le té, les plongeurs et les fourreaux qui le relient au cadre suspendu.

Qu’est-ce que la cinématique d’une suspension arrière ?

Le fonctionnement d’un VTT tout suspendu s’articule autour de la déformation du cadre qui permet à la roue arrière de se déplacer et d’absorber les aspérités du terrain. L’amortisseur désolidarise ainsi la roue arrière du vélo. On parle de cinématique pour désigner ce dispositif complexe et les mouvements liés.

Il existe trois grandes familles de cinématique des suspensions arrière :

  • les monopivots ;
  • les quatre points de pivots ;
  • les points de pivots virtuels.

Les modèles monopivots sont les plus simples à concevoir et les plus accessibles financièrement. Ils sont parfaits pour prendre du plaisir dans le cadre d’une pratique loisir. Les deux autres cinématiques sont plus évoluées et réservées aux riders exigeants qui visent la performance à haute vitesse.

Quel VTT choisir : semi-rigide ou tout suspendu ?

Les VTT semi-rigides (dotés d’une suspension unique à l’avant avec un cadre rigide) s’adressent aux débutants ou aux pratiquants occasionnels pour des escapades ponctuelles de type randonnée. Moins cher et plus léger que la version tout suspendu, le semi-rigide est idéal sur les grands chemins à faible ou moyen relief. Sa réactivité est par ailleurs prisée par les compétiteurs de cross-country.

Les pilotes avides de sensations s’orienteront quant à eux vers un VTT tout suspendu. Ce type de vélo est un choix judicieux pour les sorties VTT all mountain, enduro et descente sur les sentiers montagneux et terrains accidentés jonchés de racines, pierres et bosses. Il garantira un confort maximal et un contrôle optimisé de votre machine. De la même façon, les participants aux courses de XC marathon enfourchent ces montures à double suspension, performantes sur les longues distances, pour leurs compétitions.

Comment bien régler ses suspensions ?

Si vous investissez dans un VTT tout suspendu, il vous faudra apprendre à gérer le réglage de vos suspensions pour profiter pleinement de vos sorties, à savoir le débattement, l’amortissement et le délai de réaction.

Ce réglage varie en fonction du poids du vététiste et de sa pratique. Quelques manipulations et calculs simples permettent un ajustement optimal des suspensions arrière et avant. N’hésitez pas à demander un coup de main au vendeur ou à vous rapprocher d’un professionnel si vous avez besoin d’aide.

Vous êtes dorénavant incollable sur le VTT tout suspendu ! Vous avez envie d’en apprendre plus sur l’univers du vélo tout terrain ? Découvrez tous nos conseils pour bien choisir votre VTT, vos pneus VTT ou encore la bonne taille de VTT.

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI