Offrez lui un chèque cadeau, dès 30€... et soyez sûr de lui faire plaisir 1 Montre Sportswear EKOI LTD OFFERTE* dès 149€ d'achats Retour GRATUIT sous 60 jours
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Quelles sont les différentes épreuves du triathlon ?

Le triathlon a ceci d’extraordinaire qu’il combine trois disciplines enchaînées : la natation, le cyclisme et la course à pied. Ces composantes se disputent à travers plusieurs formats de course longue distance ou courte distance. Vous hésitez à vous lancer dans cette triple aventure ? Avant de vous jeter à l’eau, d’enfourcher votre vélo et de chausser vos runnings, Ekoï vous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur les différentes épreuves du triathlon. Sans transition !

Les formats de course des épreuves du triathlon

Les triathlètes s’affrontent sur trois épreuves dont la distance varie en fonction du format de course.

Les distances en triathlon, reconnues par la Fédération française de triathlon (FFTRI), sont au nombre de six :

  • distance XS, format découverte ;
  • distance S, format sprint ;
  • distance M, format olympique ;
  • distance L, format longue distance ;
  • distance XL, format longue distance ;
  • distance XXL, mythique format de l’Ironman.

Il existe aussi l’Ironman 70.3 ou half-Ironman (équivalent à la moitié de la distance Ironman), et l’ultra-triathlon, où les surhommes parcourent des distances extrêmes, correspondant à plusieurs triathlons XXL.

L’épreuve de natation en triathlon

Un triathlon se déroule toujours dans le même ordre : natation, cyclisme, puis course à pied. C’est donc dans l’eau que les triathloniens commencent leur course suite à un départ groupé (mass start) ou par vagues (rolling start), habillés d’une trifonction ou d’une combinaison néoprène. La tenue de natation est conditionnée par la température de l’eau, comme stipulé dans le règlement.

L’épreuve de natation a lieu en eau libre. Elle peut se pratiquer en mer ou en lac, parfois dans une rivière ou un canal. Le parcours est délimité par des bouées placées par les organisateurs. Si la plupart des triathlètes nagent en crawl, les débutants, souvent impressionnés, préfèrent opter pour la brasse par mesure de sécurité ou pour plus de facilité. Toutes les nages sont autorisées dans le règlement.

Les distances de natation en triathlon :

  • 400 m (XS) ;
  • 750 m (S) ;
  • 1,5 km (M) ;
  • 1,9 km (Ironman 70.3) ;
  • 3 km (L) ;
  • 3,8 km (Ironman ou XXL) ;
  • 4 km (XL).

L’épreuve de cyclisme en triathlon

C’est la deuxième épreuve du triathlon : les compétiteurs doivent parcourir à vélo une distance donnée. Ils récupèrent leur monture dans le parc à vélos situé près du plan d’eau, puis grimpent sur la selle une fois sortis de la zone de transition.

Le circuit constitue un aller-retour, une boucle ou plusieurs boucles. Quant au profil de l’itinéraire emprunté, il varie selon la région ou la ville où est organisé le triathlon. Il peut être roulant, moyennement vallonné ou avec un fort dénivelé.

La partie cycliste du triathlon est celle qui dure le plus longtemps. Le drafting est en principe interdit durant l’épreuve de cyclisme, sauf pour les formats de courte distance. Cela signifie que les triathloniens n’ont pas le droit de rouler en peloton et doivent pédaler en solitaire.

Les distances de cyclisme en triathlon :

  • 10 km (XS) ;
  • 20 km (S) ;
  • 40 km (M) ;
  • 80 km (L) ;
  • 90 km (Ironman 70.3) ;
  • 120 km (XL) ;
  • 180 km (Ironman ou XXL).

En cross-triathlon, la composante cycliste se déroule à VTT sur des sentiers et chemins, et non pas sur la route.

L’épreuve de course à pied en triathlon

C’est en courant que le sportif franchit la ligne d’arrivée ! L’épreuve de course à pied clôt en effet les triathlons, peu importe le format de course.

Tout comme pour le vélo, les participants effectuent un aller-retour ou plusieurs boucles sur un parcours pédestre présentant plus ou moins de dénivelé positif. Il s’agit souvent de la partie la plus difficile pour les triathlètes, déjà épuisés par les deux épreuves précédentes. Une bonne gestion de l’effort et un mental d’acier sont indispensables pour terminer le triathlon.

Les distances de course à pied en triathlon :

  • 2,5 km (XS) ;
  • 5 km (S) ;
  • 10 km (M) ;
  • 21,1 km, soit un semi-marathon (Ironman 70.3) ;
  • 30 km (L et XL) ;
  • 42,195 km, soit un marathon (Ironman ou XXL).

En cross-triathlon, le tronçon de running se déroule hors route et s’apparente à un trail : le terrain est plus technique et accidenté, à l’image de la composante VTT.

Les transitions, 4e discipline du triathlon

Les transitions font partie intégrante du triathlon : elles constituent une 4e discipline déterminante. Eh oui, le chronomètre continue de tourner pendant les phases de transition ! Ces étapes durant lesquelles les triathlètes enchaînent natation-vélo (T1) puis vélo-course à pied (T2) nécessitent un véritable entraînement pour gagner de précieuses minutes de course.

La clé ? Bien s’y préparer en amont !

Le triathlon vous tente ? Entraînez-vous en club ou entre amis puis inscrivez-vous à un format découverte (XS) pour tester l’enchaînement des disciplines sur une courte distance. Bon triathlon !

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI