1 Eclairage LED EKOI OFFERT dès 159€ d'achats 30 Casques EKOI GARA Proteam à gagner Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Comment choisir ses gants pour le gravel ?

Les gants font partie des éléments indispensables d’une tenue cycliste, quelle que soit la discipline que l’on pratique. Après avoir découvert quels étaient les équipements nécessaires à la pratique du gravel, on vous propose aujourd’hui un petit guide pour savoir comment bien choisir ses gants pour le gravel.

Pourquoi faut-il porter des gants ?

En vélo, les gants ne servent pas uniquement à tenir chaud aux mains l’hiver : ils sont utiles toute l’année. En effet, en cas de chute, les mains sont souvent les premières exposées : il faut donc penser à les protéger. Et pour cela, rien de mieux qu’une bonne paire de gants. Et une bonne paire de gants se choisit en fonction de votre pratique : cyclisme sur route, VTT, vélotaf, etc.

En plus du côté sécurité en cas de chute, les gants sont également utiles pour vous assurer du confort sur le vélo en diminuant par exemple les vibrations et en réduisant les frottements. En cas de pluie ou de transpiration durant l’effort, ils vous empêcheront aussi de glisser sur le cintre.

En résumé, porter une paire de gants vous évitera des ampoules dues aux frottements, voire des écorchures sur la paume des mains en cas de chute.

Quels gants choisir pour le gravel ?

Le gravel étant une pratique hybride et polyvalente, où l’on emprunte à la fois des portions goudronnées et des sentiers, le choix est peut-être un peu plus compliqué que pour d’autres disciplines mais on va tâcher de vous aider à faire le bon choix.

En dehors de quelques fabricants qui ont une gamme de vêtements et accessoires cyclistes spécifiquement consacrée à la pratique du gravel, vous aurez le choix entre la gamme vélo de route ou la gamme VTT pour sélectionner la paire qui vous ira comme un gant.

Si vous roulez majoritairement sur les chemins et les sentiers, vous aurez besoin d’une paire de gants davantage rembourrée afin d’absorber les vibrations dus aux variations de terrains rencontrés. En effet, un gravel bike – contrairement à un VTT – n’a pas d’amortisseur : vos mains encaissent donc plus de chocs sur le cintre.
Dans ce cas, il faudra donc plutôt opter pour des gants de VTT ou du moins pour des gants renforcés ou rembourrés au niveau de la paume des mains avec, par exemple, des inserts en gel destinées à absorber les vibrations. Au sein de ces modèles-là, libre à vous de choisir ensuite entre des modèles avec velcro pour un ajustement parfait du gant ou sans velcro pour un effet seconde peau.

Si vous roulez majoritairement sur des portions goudronnées et que vous empruntez occasionnellement les sentiers, des gants de vélo de route pourraient suffire. Ils sont généralement plus souples et plus légers, afin d’avoir une meilleure préhension du guidon, mais offrent un peu moins de confort sur les portions moins roulantes car ils sont moins rembourrés.

Enfin, si vous utilisez votre gravel pour vous rendre au travail et que, par conséquent, vous roulez dans un environnement urbain au milieu d’une circulation dense, pensez à vous équiper de gants voyants – en choisissant par exemple des coloris fluos – ou réfléchissants afin d’être bien visibles par les automobilistes, notamment lors des changements de direction.

Le choix entre les deux types de modèles se fera ainsi majoritairement en fonction de vos préférences, mais aussi des types de revêtements empruntés avec votre gravel.

Gants courts ou gants longs ?

Le débat entre le port de gants courts et de gants longs existe depuis longtemps. On pourrait penser que les gants courts sont réservés à la belle saison et que les gants longs sont quant à eux réservés aux températures hivernales, mais le débat est bien plus vaste que cela.
Par exemple, certains cyclistes adeptes notamment du VTT préfèrent porter des gants longs toute l’année afin de se protéger des agressions extérieures comme les branchages ou les épines en fonction des terrains sur lesquels ils roulent.
Mais ne pensez pas pour autant que vous allez devoir mettre vos gants d’hiver avec une température de 30 degrés l’été : il existe à cet effet des gants longs plus légers et conçus en tissu aéré afin d’évacuer la transpiration et réguler la température. De plus, en cas de chute sur des chemins caillouteux vos mains seront ainsi mieux protégées puisque vos doigts seront également couverts par les gants.

Si vos terrains de prédilection se concentrent principalement sur la route ou des chemins sans trop de végétation, vous pourrez opter sans problème pour des gants courts (autrement appelés mitaines) aux beaux jours.
Hormis si votre sortie s’effectue majoritairement sur l’asphalte, pensez à vérifier qu’ils offrent un bon amorti au niveau de la paume des mains (en mousse ou en gel) pour éviter les secousses et les engourdissements dans les sentiers forestiers ou les chemins caillouteux.
Si vous habitez dans une région où il fait chaud l’été, privilégiez un tissu bien aéré (en mesh par exemple) sur le dessus des mains pour permettre la circulation de l’air et l’évacuation de la transpiration, tout en protégeant efficacement vos mains en cas de chute.

L’hiver, durant les mois les plus froids de l’année, il vous faudra opter pour des gants thermiques capables de maintenir au chaud vos mains durant vos sorties. Certains sont excellents pour la demi-saison, d’autres sont réservés pour les températures les plus extrêmes comme on peut en trouver dans certaines régions en hiver. S’il fait vraiment très froid, vous pourrez même compléter avec une paire de sous-gants en soie.
De même, si vous êtes adepte des sorties sous la pluie, certains gants possèdent une membrane étanche pour vous permettre de garder les mains au sec durant votre entraînement.
Comme pour les gants courts, vous trouverez des modèles de gants plus ou moins rembourrés (c’est-à-dire avec des inserts en gel ou non), à sélectionner en fonction de vos terrains d’exploration.

Et pour les plus frileux d’entre vous ou ceux qui utilisent leur gravel au quotidien par exemple pour aller travailler, n’hésitez pas à vous tourner vers un modèle de gant chauffant.

Gants hommes et gants femmes, quelle différence ?

Comme pour la plupart des vêtements et accessoires de vélo, il existe des gants hommes et des gants femmes. N’y voyez pas – uniquement – un effet de mode : la distinction entre les modèles hommes et femmes, au-delà des coloris, est faite pour s’adapter à la morphologie de chacun, raison pour laquelle il existe des modèles destinés aux hommes et d’autres destinés aux femmes.
Même si, au niveau d’une paire de gants les différences sont moins marquées que sur un cuissard par exemple qui dispose d’une peau spécifique, mesdames, n’hésitez pas à vous tourner vers une paire de gants femme si vous en trouvez une qui vous sied car elle sera alors parfaitement ajustée à vos mains.

Choisir la bonne taille de gant

Pour que des gants vous protègent efficacement, il faut qu’ils soient parfaitement ajustés à vos mains, c’est-à-dire ni trop petits ni trop grands. La plupart des marques proposent des tailles allant du XS au XL.
Alors, pour choisir la bonne taille, si vous ne pouvez pas les essayer avant de les acheter, prenez la mesure du tour de votre main avec un mètre de couturière et reportez-vous au tableau des tailles fourni par la marque pour faire votre choix.

Maintenant que vous savez comment choisir vos gants pour le gravel, que diriez-vous de découvrir comment choisir votre casque pour le gravel, comment choisir votre maillot pour le gravel ou comment choisir vos chaussures pour le gravel ?

#ekoi
Utilisez #ekoi et taguez @ekoicycling sur vos photos pour avoir une chance d'être mis en avant.

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI