30 Casques EKOI GARA Proteam à gagner Je tente ma chance
Préférences
Language :
Devise :
Paiement 100% sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Comment choisir son casque de VTT intégral ?

Après vous avoir proposé un comparatif des casques de VTT afin de connaître les différents modèles de casques qui existaient, on vous propose désormais un petit guide afin de découvrir comment choisir votre casque de VTT intégral.

Pourquoi opter pour un casque de VTT intégral ?

Premièrement, si le casque est obligatoire seulement jusqu’à l’âge de 12 ans, on ne peut que vous conseiller vivement d’en mettre un dès lors que vous enfourchez votre vélo. Et le port du casque est d’autant plus préconisé si vous pratiquez le VTT car, pour rappel, les blessures à la tête représentent la première cause de mortalité chez les cyclistes.

Dans le cadre de la pratique de l’enduro ou de la DH, où vous roulerez parfois vite dans des descentes sinueuses et souvent piégeuses, composées de racines, de cailloux et de rochers, on ne peut que vous recommander le port d’un casque intégral afin d’être protégé à 100%. En effet, contrairement au port d’un casque classique, le casque intégral protège, outre la boîte crânienne, également la nuque (comme les casques all mountain) mais aussi et surtout le visage. Cela vous sera utile non seulement pour vous protéger des branches mais aussi et surtout en cas de chute sur la face.

Comment choisir votre casque de VTT intégral ?

Pour le choix de votre casque, la discipline du VTT que vous allez pratiquer sera déterminante. Si l’offre de choix de casque intégral destiné au VTT sur le marché est conséquente, cela vous permettra déjà de faire une présélection qui sera ensuite affinée en fonction de votre budget. Pour un casque intégral, les premiers prix se situent aux alentours de 100€ tandis que les modèles les plus haut de gamme pourront dépasser les 500€. Au plus vous monterez en gamme, au plus vous aurez des casques légers, ventilés et confortables.

Et n’oubliez pas que pour qu’un casque vous protège efficacement, il faut qu’il soit parfaitement ajusté à votre taille. C’est d’autant plus le cas pour les casques intégraux : c’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé de les essayer avant achat car tous les casques ne seront pas forcément adaptés à votre morphologie.

Parmi les casques intégraux, on distingue deux modèles : le casque intégral classique et le casque intégral hybride, c’est-à-dire avec une mentonnière amovible. Nous allons maintenant découvrir comment choisir votre casque intégral et quels sont les avantages et inconvénients entre les deux modèles.

Le casque de VTT intégral “classique”

Si vous pratiquez la DH, vous n’aurez pas le choix : il faudra absolument vous équiper d’un casque intégral afin de protéger votre tête. Si c’est la seule discipline que vous pratiquez à VTT, que vous vous lancez à grande vitesse dans les descentes, ne négligez pas le choix de vos équipements de protection et encore moins celui de votre casque. Optez donc pour un casque dédié à la DH, plus lourd et moins ventilé, mais avec une protection renforcée à la fois contre les chocs directs mais aussi contre les commotions cérébrales grâce à la technologie MIPS présente sur certains modèles.

Si vous pratiquez l’enduro, vous aurez le choix entre un casque intégral classique ou un casque intégral modulable. Dans un premier temps, attardons-nous sur le casque intégral de VTT classique avec la mentonnière fixe. Auparavant réservés aux descendeurs, avec l’essor de l’enduro, ces casques se sont faits plus légers et plus ventilés afin de répondre à la demande des vététistes qui souhaitaient être protégés efficacement dans les descentes mais qui souffraient de la chaleur dans les montées à cause de leurs casques.

Le casque de VTT intégral modulable

Pour répondre à la demande des pratiquants d’enduro, certaines marques ont également développé des modèles de casque intégral de VTT intégral dit hybride ou modulable avec mentonnière détachable. En effet, certains pratiquants se déplaçaient parfois avec deux casques : un casque intégral pour la descente et un casque classique pour la montée qu’ils accrochaient à leur sac à dos.

Le principal avantage du modèle consiste à avoir un casque 2 en 1 et donc à ne pas être contraint d’avoir deux casques sur soi. Grâce à la mentonnière détachable, le casque intégral modulable se transforme ainsi en casque all mountain pour les montées, évitant ainsi aux vététistes d’être en surchauffe sous leur casque.

Néanmoins, cela oblige à s’arrêter en haut de chaque montée pour attacher la mentonnière et en bas de chaque descente pour l’enlever. Le problème est que cela est contraignant à la longue et peut conduire certains vététistes à ne pas remettre la mentonnière avant d’entamer une descente et ainsi occasionner des blessures plus ou moins graves en cas de chute. Ce casque est donc plutôt à réserver à ceux qui pratiquent l’enduro en montagne, c’est-à-dire qui vont faire une seule descente à l’issue d’une ascension et non à ceux et celles qui font une multitude de petites montées et descentes. Sinon, gare à l’accident !

Maintenant que vous savez comment choisir votre casque de VTT intégral, que diriez-vous de connaître les meilleurs casques de VTT enduro ou d’apprendre à choisir un casque de VTT pour enfant ?

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI