30 Casques EKOI GARA Proteam à gagner Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Comment bien choisir ses chaussures de vélo pour le triathlon ?

Vous souhaitez vous lancer dans le triathlon. Naturellement, vous vous posez des questions concernant le choix des équipements à acquérir pour débuter cette discipline qui regroupe à la fois des épreuves de natation, de vélo et de course à pied. Une des questions primordiales à se poser est de savoir comment bien choisir ses chaussures de triathlon ? En effet, il vous faudra deux paires de chaussures : une paire dédiée au vélo et une autre pour le marathon. Pour vous aider dans votre choix, aujourd’hui on vous propose un article pour découvrir comment bien choisir ses chaussures de vélo pour le triathlon.

Chaussures de vélo de route ou chaussures de vélo de triathlon ?

Dans un triathlon, l’épreuve intermédiaire est constituée d’une épreuve de vélo de route qui doit se parcourir seul. En effet, comme dans toute épreuve chronométrée, la pratique du drafting (aspiration derrière le cycliste qui vous précède) est interdite sous peine de pénalité ou d’exclusion de la course.

Pour cette épreuve, il vous faudra utiliser des chaussures adaptées à la pratique du cyclisme sur route et compatibles avec votre système de pédales automatiques.
Pour choisir une paire de chaussures pour l’épreuve de vélo, deux options s’offrent à vous : opter pour une chaussure de cyclisme sur route classique ou bien opter pour une chaussure de vélo spécifique au triathlon. Les deux sont bien évidemment possibles mais le choix se fera en fonction de plusieurs critères : votre budget, mais aussi votre niveau d’exigence et de performance ainsi que le nombre de triathlons auxquels vous prenez part durant une saison.

Dans tous les cas, que vous optiez pour un type de chaussures ou pour l’autre, sachez qu’il existe des modèles de chaussures hommes et de chaussures femmes. La différence entre les deux types de modèles n’est pas seulement d’ordre esthétique, ni uniquement due aux pointures disponibles qui s’étalent généralement du 36 au 39 chez les femmes et du 40 au 45 chez les hommes. En effet, le pied n’est pas le même (forme, largeur, cambrure, etc.) selon que l’on soit un homme et une femme. C’est donc un aspect à ne pas négliger au moment de votre achat.

Pourquoi opter pour une chaussure de vélo de triathlon ?

Les chaussures de vélo de triathlon ont été créées spécialement pour le triathlon. En ce sens, elles ont été conçues en collaboration avec des triathlètes pour leur offrir la chaussure qui soit parfaitement adaptée à leurs besoins et qui leur offre ainsi un confort et une sécurité maximale.

L’épreuve de vélo se déroule juste après l’épreuve de natation. La transition entre les deux épreuves est la plus compliquée pour les triathlètes. En effet, ils doivent ôter leur tenue de natation puis enfiler leur tenue de vélo : or, ce n’est pas évident quand vous êtes encore mouillés alors que vous venez tout juste de sortir de l’eau.
Les chaussures de triathlon ont ainsi l’avantage d’être prévues à cet effet pour permettre d’être enfilées facilement, tout comme elles sont conçues pour être enfilées sans chaussettes.
De plus, elles offrent la possibilité d’être clipsées à l’avance sur les pédales et ainsi de faciliter la transition entre les deux épreuves. Pour cela, sur les chaussures de vélo de triathlon, on retrouve une boucle à l’arrière de la chaussure qui permet d’y glisser un élastique à raccorder à l’attache-rapide de la roue arrière : cela permet à la chaussure de rester à l’horizontale sur les pédales afin de faciliter leur chaussage une fois que vous aurez enfourché votre vélo à la sortie du parc à vélo.

Les écarts durant la transition entre la natation et le vélo peuvent être assez importants entre les néophytes et les pratiquants réguliers habitués à cela. Bien maîtriser cet aspect-là, notamment grâce à des chaussures adéquates et une bonne technique (cela se travaille à l’entraînement grâce à des exercices), peut donc vous permettre de gagner un temps précieux à cet endroit du parcours plutôt que d’être obligés de démarrer le circuit de vélo à fond afin de rattraper le retard pris durant la première transition.

Le fait qu’elles soient déjà clipsées aux pédales, outre le fait de vous faire gagner un temps précieux, vous permet également de gagner en sécurité : courir pieds nus à côté de votre vélo durant la transition est en effet beaucoup moins dangereux que de courir avec des chaussures de cyclisme de route chaussées aux pieds. Cela pourrait même engendrer des chutes ou des glissades non désirées.
A la fin du parcours de vélo, avant d’entrer dans le parc à vélo, vous utiliserez le même procédé en levant vos chaussures et en les laissant sur les pédales, tandis que vous descendrez du vélo en courant à côté de votre monture. Il ne vous reste alors plus qu’à rejoindre votre place et à enfiler vos chaussures de course à pied pour prendre le départ du marathon qui se profile devant vous avant, enfin, de pouvoir franchir la ligne d’arrivée.

Si vous optez pour ce modèle de chaussures et que vous envisagez de les porter sans chaussettes, pensez à étudier les coutures présentes sur la chaussure afin de ne pas être gênés au fil des kilomètres, ce qui pourrait se transformer rapidement en véritable cauchemar pour vous en pleine épreuve.
De même, choisissez bien votre pointure. Même en étant portées sans chaussettes, il est conseillé de prendre au moins une pointure au-dessus de votre pointure habituelle car votre pied va gonfler durant l’effort.

Pourquoi opter pour une chaussure de vélo de route “classique” ?

Si vous êtes principalement un cycliste sur route et que vous prenez part seulement à des triathlons occasionnellement pour vous faire plaisir et que vous n’êtes pas forcément à la recherche de la performance absolue, opter pour vos chaussures de vélo de route traditionnelle vous permettra d’économiser de l’argent.

L’inconvénient, c’est que vous allez perdre – beaucoup – de temps au moment des transitions. Les chaussures de vélo classique étant plus rigides que des chaussures de vélo de triathlon, vous ne pourrez pas les chausser au préalable sur vos pédales et vous serez donc contraints de les enfiler dans l’aire de transition et de pousser votre vélo avec vos chaussures aux pieds. Vous ne pourrez donc pas courir sous peine d'abîmer vos cales ou de risquer une glissade.
De plus, vous serez obligé d’enfiler des chaussettes car les chaussures de cyclisme sur route ne sont pas vraiment prévues pour être mises sans chaussettes. Et, comme elles seront moins bien ventilées, vos pieds – mouillés à cause de l’épreuve de natation qui viendra de se terminer – auront plus de difficultés à sécher à l’intérieur de votre chaussure.

Quel type de semelles choisir ?

Que vous optiez pour des chaussures de cyclisme sur route « classique » ou pour des chaussures de vélo de triathlon, parmi la multitude de modèles disponibles, et selon le budget que vous y consacrerez, vous aurez le choix entre plusieurs types de semelles. Les plus répandues sont les semelles en carbone ou en composite.

Les semelles en composite sont surtout présentes sur les modèles bas de gamme ou de moyenne gamme. Moins chère, mais aussi plus lourde, elle entraîne une perte de puissance lors du pédalage. Par contre, ces chaussures vous apporteront un meilleur confort à la longue grâce à leur souplesse accrue.

Les semelles en carbone, présentes sur les modèles un peu plus haut de gamme, sont beaucoup plus rigides (et donc pas forcément adaptées à tous) mais permettent de ce fait aux cyclistes et triathlètes qui les utilisent un meilleur transfert de puissance grâce à cet apport de rigidité. De plus, les semelles en carbone permettent d’obtenir une chaussure beaucoup plus légère. Leur seul inconvénient est qu’elles peuvent provoquer des échauffements au niveau de la voûte plantaire.

Quel type de serrage choisir ?

Sur les chaussures de vélo de route classique, vous pourrez retrouver différents types de serrage : avec des velcros, avec des sangles micrométriques ou avec un système de molettes micrométriques (serrage BOA). Dans l’ordre, ces trois systèmes de serrage offrent des possibilités d'ajustement de plus en plus précises. Sur une chaussure, il peut y avoir de deux à trois serrages en fonction des modèles.
Le dernier système (BOA) est sans aucun doute le plus précis mais aussi le plus rapide : il est composé d’un fil en nylon ou en acier qui s’enroulent autour de disques. La tension peut ainsi être réglée très précisément.

Sur les chaussures de vélo spécifiquement destinées au triathlon, vous retrouverez généralement des serrages composés de une à trois bandes velcro qui permettent ainsi au pied de se glisser facilement dans la chaussure. Contrairement aux chaussures de cyclisme sur route, les sangles ont plutôt tendance à s’attacher vers le l’intérieur et non vers l’extérieur pour rendre leur serrage et leur ajustage plus facile durant la course.

Quel prix pour une paire de chaussures de vélo route ou de triathlon ?

Au moment de choisir son équipement, la question du budget se pose forcément.

Si vous optez pour les chaussures spécifiques au triathlon, il existe désormais une multitude de modèles, en différents matériaux, dont les prix peuvent aller de 50 euros pour les premiers prix à plus de 300 euros pour les modèles les plus pointus.
Si vous optez pour les chaussures de cyclisme sur route, le budget sera sensiblement le même avec des prix allant là aussi de 50€ pour les chaussures bas de gamme à plus de 300 euros pour les modèles haut de gamme. Si vous achetez une paire de chaussures de cyclisme sur route spécifiquement pour le triathlon, vous ne ferez donc aucune économie. Cette option est plutôt valable pour les cyclistes assidus et triathlètes occasionnels qui veulent se faire plaisir sur une épreuve de triathlon sans pour autant investir dans une chaussure de vélo spécifique.

Désormais, vous avez toutes les clés en main pour choisir vos chaussures de vélo de triathlon. Il ne vous reste plus qu’à compléter votre équipement avant de vous lancer à l’assaut des triathlons et, pourquoi pas, des Ironman.

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI