14.000 € DE LOTS À GAGNER dont 1 vélo EKOI VENTI Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Quels aliments préférer avant le départ d’une course ?

Le vélo étant un sport d’endurance, le cycliste doit adopter une alimentation en adéquation avec la pratique de ce sport, d’autant plus lorsqu’il souhaite aborder de longues distances à l’entraînement ou lors d’une course. Après avoir vu quand et que faut-il manger pour une longue course de vélo, aujourd’hui, on vous propose de découvrir quels aliments faut-il préférer avant le départ d’une course.

Opter pour une alimentation équilibrée

Pour un cycliste, et pour n’importe quel autre sportif d’ailleurs, l’alimentation est tout aussi importante que l’entraînement pour atteindre un objectif. Avant de penser régime alimentaire, la première chose à faire est d’adopter une alimentation équilibrée avec des protéines, des féculents, des fruits et légumes et peu de matières grasses afin d’apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin, sans recours à des compléments alimentaires qui, eux, ne sont pas nécessaires aux sportifs amateurs et sont vraiment à réserver aux sportifs professionnels.

Quel repas faut-il consommer la veille au soir d’une course ?

Le dîner, pris la veille au soir de la course, est un des repas les plus importants pour bien se préparer à un effort intensif, surtout lorsque le départ de celle-ci a lieu le matin. C’est ce repas qui va permettre de constituer des réserves de glycogène dans les muscles grâce à une alimentation enrichie en glucides par rapport à un repas habituel. Mais attention de ne pas tomber dans l’excès inverse : le corps ne peut assimiler qu’une certaine quantité de glucose et, au-delà de cette limite, les glucides sont transformés en graisse.

En premier lieu, il faut apporter des glucides, c’est-à-dire des féculents en bonne quantité à l’organisme. Vous aurez le choix entre des pâtes, du riz avec une cuisson al dente ou des pommes de terre. Comptez environ de 300 à 400g cuits.
Accompagnez-les toujours au minimum d’une centaine de grammes de légumes cuits (et non crus pour éviter les troubles digestifs et, par conséquent, un endormissement difficile). Complétez avec une centaine de grammes de protéines en optant pour une viande maigre (volaille), une omelette (cuite avec peu de matières grasses), un morceau de poisson ou bien une tranche de jambon blanc. Le pain est également autorisé.
Pour terminer le repas, vous pouvez prendre un laitage (yaourt ou fromage blanc), suivi d’une salade de fruits ou d’une compote de fruits. Enfin, hydratez-vous bien, en privilégiant l’eau plate.
Évitez les matières grasses, les aliments riches en fibres (pain complet, céréales complètes, etc.) et les boissons excitantes (thé, café), ainsi que les aliments que vous n’avez pas l’habitude de consommer en temps normal pour éviter toute mauvaise surprise de ce côté-là.

Quel petit-déjeuner faut-il consommer avant le départ d’une course ?

Le jour même de la course, le dernier repas doit être pris trois à quatre heures au plus tard avant le départ afin de permettre un cycle de digestion complet. Néanmoins, lorsque le départ de l’épreuve a lieu le matin, ce délai est impossible à respecter. Il faut donc adapter son petit déjeuner en conséquence en adoptant des aliments faciles à assimiler pour l’organisme. Néanmoins, ce dernier doit tout de même avoir lieu au plus tard deux heures avant le départ de l’épreuve pour permettre à l’organisme d’assimiler les aliments.
Pour le petit déjeuner, il faut privilégier les aliments à index glycémique bas afin d’éviter un pic de glycémie qui serait suivi d’une hypoglycémie durant la course. Pour cela, deux options s’offrent à vous : un petit déjeuner classique ou un petit déjeuner avec du Gatosport (ou gâteau d’effort). Dans tous les cas, prenez le temps de bien mâcher et de savourer ce repas.

Pour un petit déjeuner classique, on vous conseille d’opter pour :

    • Du pain complet avec une cuillère à café de confiture ou de miel ou bien des céréales complètes (muesli) ;

    • Une boisson chaude peu sucrée (thé ou café) ;

    • Un laitage (yaourt, fromage blanc) ;

    • Un jus de fruit pressé ou bien un fruit ou bien une compote de fruit ;

    • Eventuellement du jambon blanc dégraissé ou bien une omelette pour l’apport en protéines.

Si vous n’avez pas le temps ou que vous n’êtes pas habitué à manger le matin, il vous reste l’option du Gatosport (ou gâteau d’effort) qui peut être consommé jusqu’à 90 minutes avant le départ et que vous pouvez faire cuire la veille. Sa composition nutritionnelle est adaptée à l’activité physique et est complète en termes de nutriments. Vous pouvez l’accompagner d’un thé ou d’un café, d’un yaourt et d’une compote de fruit.

Dans l’heure et demie qui précède le départ, vous pouvez également utiliser une boisson énergétique d’attente que vous boirez par petites gorgées jusqu’au départ. Elle permet d’augmenter les réserves en glucides et en minéraux avant le départ. Elle est généralement composée d’eau plate, de Maltodextrine et de minéraux en poudre.

Maintenant que vous êtes incollables sur les aliments à préférer avant le départ d’une course, que diriez-vous de découvrir quel type d’alimentation adopter pour le cyclisme ? Savez vous également quels aliments préférer pendant l’effort ?

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI