14.000 € DE LOTS À GAGNER dont 1 vélo EKOI VENTI Je tente ma chance
Préférences
Langue :
Devise :
Paiement sécurisé
Retour gratuit (sous conditions) Paiments x fois (sans frais)

Quelle alimentation suivre pour un cycliste ?

Pour une pratique du vélo sereine, il est important de préserver son bien-être quand on est cycliste. Le bien-être du cycliste concerne plusieurs paramètres autour de la pratique du vélo (alimentation, hydratation, récupération, etc.). L’alimentation fait partie intégrante de l’entraînement d’un cycliste. Mais savez-vous quelle alimentation un cycliste doit suivre ?

Quelle alimentation suivre pour un cycliste ?

Quand on est cycliste, il est important d’avoir une alimentation équilibrée au quotidien. Les repas doivent donc comprendre des glucides, des protéines et des lipides.
Ensuite, il faut savoir que la pratique d’une activité physique entraîne une augmentation de la dépense énergétique que le cycliste doit compenser en s’alimentant davantage avant et pendant l’effort, mais aussi après pour bien récupérer. Mais il faut savoir quand et comment s’alimenter. Le vélo faisant partie des sports d’endurance, une alimentation riche en glucides est nécessaire car les glucides constituent les réserves énergétiques dont le cycliste a besoin pour rouler.
Avant l’effort, il faut reconstituer les réserves glucidiques qui sont au plus bas après la nuit en prenant un petit déjeuner complet mais avec un index glycémique bas (pain complet, fruits secs, etc.). Ce repas doit être consommé au moins 1 heure avant un entraînement et au moins 3 à 4 heures avant une compétition pour respecter la digestion.
Pendant l’activité physique, il faut apporter du glucose en quantité suffisante et régulièrement au corps afin de maintenir la glycémie grâce à toute une gamme de nutrition sportive (barres de céréales, pâtes de fruits, boisson énergétique, etc.).
Après l’effort, ne négligez pas la récupération et la reconstitution des réserves en glycogène en consommant des aliments à index glycémique moyen à élevé (pâtes, pommes de terre, etc.).

Quelle est l’alimentation d’un cycliste professionnel ?

Un cycliste professionnel est en recherche perpétuelle de performances. Dans cette quête, l’alimentation joue un rôle tout aussi primordial que l’entraînement. Mais connaissez-vous quelle est l’alimentation d’un cycliste professionnel ?
L’alimentation, tout comme l’hydratation, c’est ce qui permet aux muscles d’être fournis en énergie. Ces apports énergétiques – savamment dosés – sont essentiels pour fournir l’effort physique mais aussi pour la récupération du cycliste professionnel. Il faut savoir qu’un cycliste professionnel consomme entre 6000 et 9000 calories par jour, soit trois à quatre fois plus qu’une personne sédentaire. C’est la raison pour laquelle l’alimentation doit être très précise avant, pendant et après l’effort. De plus, l’alimentation a également une répercussion sur la récupération et le bien-être.

Comme tout le monde, un cycliste professionnel doit bénéficier d’une alimentation équilibrée afin de pallier toute carence, en quantité suffisante par rapport à l’effort fourni et aux calories dépensées durant la course. Afin d’éviter les fringales, les glucides avec un index glycémique faible (pâtes ou riz complet, flocons d’avoine, légumes secs, etc.) sont privilégiés, en association équilibrée avec les protéines et les lipides.
Par contre, une fois en selle, ce sont les glucides rapides qui sont privilégiés grâce aux gels, barres énergétiques et boissons isotoniques pour un apport de sucre rapide afin d’éviter une panne de carburant.
L’alimentation est tout aussi importante dans la récupération afin que le corps ne puise pas dans ses réserves et n’endommage pas les structures de protéines dans les muscles, qui peut se traduire par une perte de masse musculaire pour un coureur professionnel, notamment sur des courses à étapes comme le Tour de France. C’est la raison pour laquelle vous pouvez voir les coureurs faire un repas rapidement après l’arrivée d’une course.

Quand et que faut-il manger pour une longue course de vélo ?

Vous avez décidé de vous challenger en participant à une cyclosportive ? Ces courses se déroulent généralement sur une longue distance, supérieure à 100 kilomètres. Pour bien se préparer à ce type d’effort, il faut savoir que l’alimentation est tout aussi importante que l’entraînement. Mais savez-vous quand et que faut-il manger pour une longue course de vélo ?
En amont de la course, il faut constituer des réserves dès la veille en mangeant des féculents en bonne quantité et le matin de la course. Si le départ de celle-ci est très matinal, concentrez vous sur le repas de la veille au soir et contentez-vous d’un petit déjeuner 1 heure avant le départ.
Durant la course, il faut apporter au corps régulièrement des glucides pour préserver les réserves en glycogène ce qui permet de maintenir une glycémie normale durant l’effort et d’approvisionner les muscles en énergie grâce à une alimentation diversifiée : vous pouvez notamment utiliser des barres hyperglucidiques et des gels énergétiques. Pensez également à boire un bidon de 500ml par heure de course constitué d’une boisson isotonique ou dosée en sucre. Cette alimentation étant inhabituelle pour l’organisme, elle peut entraîner des troubles digestifs : il est nécessaire pour cela de s’y préparer à l’entraînement.

Maintenant que vous êtes incollable sur l’alimentation à suivre pour un cycliste, que diriez-vous de découvrir comment bien récupérer et prévenir les courbatures ? Mais aussi de découvrir comment adapter ma vue lors de mes sorties de vélo

 Newsletter

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.

Inscrivez-vous pour recevoir nos offres exclusives, ventes flash, cadeaux et dernières nouveautés.

Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI